Nuits sonores Lab:
17 — 19 mai
Lyon France

3 jours de talks, workshops et dj-sets pendant le festival Nuits sonores.

Diapositive précédente
Diapositive suivante
0
jours
0
lieux

entrée
libre

Les temps forts

Workshops

gratuit sur inscription
Chaque matin, des ateliers, formations et temps d’inspiration accessibles à toutes et tous Gratuit, inscription obligatoire

Talks

gratuit sur inscription
Chaque jour, Nuits sonores Lab invite des artistes de Nuits sonores, des penseur·euses, journalistes, activistes et acteur·ices du secteur culturel indépendant de toute l’Europe à prendre la parole.

Formats cross-over

entrée libre
À chaque fin de journée, Nuits sonores Lab proposera des formats hybrides, à la lisière entre discussions et performance artistique.

Radio Lab

entrée libre
Une carte blanche à 4 radios européennes.

Lieux et thèmes

Nuits sonores Lab est le format réflexif de Nuits sonores : nombreux·ses artistes et personnalités de la culture viennent échanger sur les scènes engagées des écosystèmes indépendants et leurs défis. C’est dans le cadre du vingtième anniversaire de Nuits sonores que Nuits sonores Lab se déploiera.

Co-organisé par European Lab et le festival Nuits sonores, Nuits sonores Lab invite des penseur·euses, artises journalistes, activistes et acteur·ices du secteur culturel indépendant de toute l'Europe à prendre la parole pour répondre aux défis majeurs de notre époque et imaginer ensemble des futurs désirables.

Rencontres, panels, workshops, conférences-écoutes, dj-sets & performances artistiques ; pendant trois jours, les festivalier·es seront conviés à prendre part à une programmation qui aura lieu à HEAT, Hôtel71 et H7 au coeur du quartier Confluence à Lyon.

En prise à l’actualité et aux mouvements de fonds qui traversent les scènes artistiques contemporaines, Nuits sonores Lab veut être un espace de dialogue, un lieu de rencontre et d’empowerment qui s’inscrit dans une vision à rebours d’une culture dépolitisée, imperméable à son environnement, purement hédoniste.

HEAT

Hôtel71

H7

Edito

Depuis 20 ans, Nuits sonores fait vibrer ses publics et communautés en quête de partage, de fêtes, de célébrations collectives. Ces vibrations naissent des émotions transmises par les artistes convié·es sur les scènes du festival et (re)donnent l’espoir d’horizons meilleurs et désirables. C’est le sens de la fête que nous rappellera l’historien Patrick Boucheron en ouverture de Nuits sonores Lab : lâcher prise, transgresser et inventer de nouvelles formes de faire société ensemble.

Au-delà du festival, ces vibrations sont aussi celles qui résonnent depuis des territoires en guerre, sur le front, dans la rue, en ligne, propagées par des voix dissidentes, indépendantes, parfois marginalisées. Tout au long de l’année à Lyon et en Europe, les forums European Lab rassemblent certaines d’entre elles. Celles-ci défendent un idéal de liberté, militent pour leurs droits et notre avenir commun. Le forum de Nuits sonores, Nuits sonores Lab, propulsé par European Lab, se fait encore cette année l’écho de ces ondes, lors de 3 jours de débats.

De l’Est à l’Ouest de l’Europe, les résistances s’activent face aux incertitudes contemporaines. Vibrantes, ces formes d’actions collectives s’observent au sein des scènes artistiques et des écosystèmes culturels indépendants. Face à la polarisation et au conditionnement liés au règne des algorithmes, communautés de journalistes, médias émergents et webradios luttent pour préserver des espaces d’expression libres ; c’est le cas de Refuge Worldwide à Berlin ou de 20ft Radio à Kyiv. En Ukraine justement, clubs, labels et artistes opèrent à l’arrière du front pour soutenir leur armée en guerre, à l’instar de Nastia, figure de la scène électronique qui s’investit pour son pays depuis le début de l’invasion russe. Aux quatre coins du continent, lieux et projets créatifs comme Space of Urgency imaginent des solutions pour répondre aux défis auxquels ils font face, du coût de l’énergie à la crise climatique et aux nombreux enjeux d’inclusion : égalité, parité, diversité.

L’émergence de ces multiples vibrations obligent les scènes culturelles à reconsidérer leur place et leur rôle dans un contexte aussi vacillant. Dans le même temps, l’énergie de telles oscillations – caractérisant par ailleurs l’identité visuelle du festival cette année – invite à l’optimisme. Ces vibrations résonneront ainsi pendant Nuits sonores Lab, loin de toute forme de résignation, suscitant plaisir d’être ensemble et incitation à la réflexion, à l’action.

Le programme

10h30 — 12h30

Workshop • Hôtel71
Devenir journaliste musical indépendant : mode d’emploi
[en anglais]

Ce workshop aborde l’activité de journaliste indépendant·e ou freelance dans l’industrie musicale actuelle. Parmi les sujets abordés, on retrouve : trouver sa voix en écrivant sur la musique, le storytelling, le travail d’interview, l’art de pitcher et la question de la rémunération. Workshop proposé en partenariat avec Resident Advisor.

15h00 —  15h45


Talk • H7
Que la fête recommence, avec l’historien Patrick Boucheron

gratuit sur inscription

Patrick Boucheron, historien au Collège de France, ouvre Nuits sonores Lab par une commande spéciale sur le sens de la fête en Europe. S’il est légitime de désirer faire la fête, quelle est l’implication de la fête sur les sociétés historiques ? On lui accorde généralement une fonction libératrice, voire émancipatrice. Les exemples abondent de grands événements festifs qui préparent, ou précipitent, des commotions politiques, des changements sociaux, des prises de conscience culturelles. Mais il arrive tout aussi souvent que les révolutions qui s’ensuivent prennent d’abord pour cible les fêtard·es. On s’interrogera donc, dans une analyse historique de longue durée, sur l’efficacité politique et symbolique de ces communautés émotionnelles.

Avec : Patrick Boucheron (Historien I France)

16h45 —  18h00


Talk • H7
Space and Dance of Urgency :
comment permettre l’accès aux espaces pour les futures générations d’acteur·ices culturels ?

gratuit sur inscription

Liese Kingma et Bogomir Doringer, tous deux acteur·ices culturel·les issu·es de la scène artistique alternative, présentent deux concepts dont ils sont à l’origine : « Space and Dance of Urgency » (Espace et danse de l’urgence). Space of Urgency renvoie au contexte actuel propre aux espaces culturels indépendants et fait référence aux défis auxquels ces communautés sont confrontées lorsqu’elles font émerger des espaces dans des environnements sociaux, juridiques et politiques dominants. Ce concept induit également le rôle d’accueil et de protection que peuvent prendre ces espaces pour les communautés qui les fréquentent.
Une Dance of Urgency correspond à une danse qui peut émerger dans un contexte de crise personnelle ou collective et vise à « empouvoirer » ses auteur·ices. Si une Dance of Urgency nécessite un espace pour la pratiquer, le mouvement en lui-même peut également contribuer à créer de nouveaux espaces.

Avec : Bogomir Doringer (Dance of Urgency I Serbie)
Liese Kingma (Space of Urgency I Pays-Bas)

17h30 —  21h30


Radio Lab • HEAT
Carte blanche à Mutant Radio

gratuit 

Sur cette première journée de Nuits sonores Lab, la prescriptrice webradio Mutant Radio, basée à Tbilissi, s’échappe de son célèbre wagon pour diffuser 4 heures d’émissions depuis Lyon. Un takeover rythmé par deux discussions centrées autour des défis écologiques et du rôle des réseaux dans le paysage culturel européen contemporain.

Conférence-écoute avec Sacha Mambo
[17:30 — 18:30] 

Avec :
Sacha Mambo

Panel 1 : Durabilité sonore, comment les lieux de diffusion de musique relèvent-ils le défi environnemental?
[18h45 — 20h00]

Alors que la crise écologique s’est imposée comme un défi majeur, une question mérite d’être soulevée : que peuvent faire les lieux culturels pour prendre part aux changements de pratiques nécessaires ? Ce débat présentera des exemples d’actions adoptées par certains clubs et lieux de musique live. Cet échange vise à partager les bonnes pratiques que les lieux culturels explorent pour créer un avenir durable, en abordant des sujets allant du slow-touring à la gestion de l’énergie, sans compromettre l’intégrité artistique.

Avec : Garance Amieux (Le Périscope I France)
David Townsend (TownRock Energy I Royaume-Uni)
Modération : Nina Davadze (Mutant Radio I Géorgie)

Panel 2 : Façonner l’Europe de demain

Comment les réseaux culturels européens façonnent-ils la culture contemporaine en Europe ? Quel rôle jouent-ils dans le soutien aux organisations indépendantes et aux nouvelles générations ? Cette table ronde examinera comment ces réseaux favorisent un paysage culturel plus diversifié et inclusif et amplifient les voix des artistes indépendant·es et des organisations locales.

Avec :
Peter Bokor (KultDesk Cultural Foundation I Hongrie)
Samantha Lipett (Independent Community Radio Network / Palanga Street Radio I Royaume-Uni / Lituanie)
Georgia Taglietti (ICNAC I Espagne)
Modération : Nina Davadze (Mutant Radio I Géorgie)

18h30 —  19h30


Censored TV Show
H7

gratuit sur inscription

Nuits sonores Lab et le magazine Censored présentent le tout premier Censored TV Show. Un talk-show artistique rythmé par de la poésie, des extraits sonores, des lectures performées et des échanges spontanés pour réfléchir aux dimensions politiques de la fête et du divertissement.Une heure pour dessiner des possibles féministes queer, décoloniaux, anticapitalistes et antifascistes pour les années à venir.

Avec : Marie-Julie Chalu (fondatrice d’Afropea, autrice et comédienne I France)
Douce Dibondo (écrivaine, poète et journaliste I France / Congo)
Claude-Emmanuellle Gajan-Maull (actrice, mannequin et activiste I France)
Lola Levent (fondatrice de l’agence D·I·V·A·, poète et activiste)

18h00 —  22h00


HEAT
DJ-sets

Gratuit

Yagi-uda
[18:00 — 19:00] 

Avec : Yagi-uda

Subsism
[19:00 — 20:30] 

Avec : Subism

Kick21
[20:30 — 22:00]

Avec : Kick21
 

10h30 —12h30


 

Workshop • Hôtel71
Chaleurs humaines : la danse au service des énergies renouvelables [en anglais]

Avez-vous déjà dansé dans une foule en sueur et vous êtes-vous demandé quelle quantité d’énergie était produite par le public ? David Townsend a réfléchi à la question avec son équipe d’ingénieur·es et a conçu le système de chauffage et de refroidissement BODYHEAT pour la salle SWG3 à Glasgow. Ce programme capte, stocke et recycle la chaleur corporelle des danseur·euses et l’utilise comme une source de chauffage et de refroidissement. Ce workshop vise à présenter le système BODYHEAT utilisé à Glasgow et à élargir la discussion sur l’impact positif que nous pouvons toutes et tous avoir dans la lutte contre le changement climatique.

Avec : David Townsend (TownRock Energy, Royaume- Uni)

13h00 —  15h00


Radio Lab • HEAT
Carte blanche à Radio Béguin

Gratuit 

Talk: Scène lyonnaise, état des lieux

La scène électronique lyonnaise est riche et a une influence significative sur la vie culturelle de la ville. Cependant, les clubs et les salles de concerts, particulièrement en centre-ville, ne sont parfois pas adaptés et subissent des restrictions, ce qui impacte le développement de nombreux·ses artistes, notamment émergent·es. Cet échange est l’occasion de se questionner sur l’enjeu des lieux pour les musiques électroniques – au niveau local et mis en perspective à l’échelle européenne – comme espace nécessaire pour l’accompagnement de la diversité musicale et la vitalité culturelle des centres urbains. Comment innover et laisser place à la jeunesse quand on manque d’espace d’expression ? Comment fédérer la scène électronique locale ?

Avec : Mathilda Bonsoir (Photographe – activiste I France)
Léa Courcelle (Péniche Loupika I France)
Dorian Meeùs (Reset I Belgique)
Modération : Camille Viguié (Radio Béguin I France)

15h00 —  16h15


Talk • H7
Prescription et algorithmes : qui influence nos écoutes ?


Gratuit sur inscription

Avant l’ère numérique, les magazines spécialisés et les disquaires font autorité en matière de recommandation musicale. Depuis les années 2010 et la place croissante prise par les algorithmes des géants du streaming et du numérique, la presse musicale et plus globalement la prescription humaine semble en déclin. À titre d’exemple, le jeune rappeur Lil Nas X conserve le titre de numéro 1 des ventes pendant 17 semaines aux Etats-Unis grâce à la puissance de l’algorithme d’une célèbre application chinoise. Les services de streaming utilisent des algorithmes de plus en plus sophistiqués pour recommander des morceaux ou des émissions de podcasts, en fonction d’une multitude de critères : des préférences d’écoute à l’âge, au genre, en passant par une situation géographique, etc. En parallèle de ces industries économiques, d’autres organisations utilisent des algorithmes dans une perspective d’intérêt général comme c’est le cas chez Radio France qui a récemment mis en place un algorithme de service public, censé respecter l’éditorialisation humaine de leurs équipes et les choix des utilisateurs et utilisatrices. Comment ces algorithmes influencent-ils réellement nos choix d’écoute ? Comment réconcilier choix éditoriaux humains et algorithmes de recommandation ? Outils géniaux ou fin de la prescription humaine, les intervenant·es débattront de la place des algorithmes dans nos écoutes.

Avec :  Julie Knibbe (Music Tomorrow I France)
Mehdi Maïzi (Journaliste, Head of Hip Hop Apple Music I France)
Valentin Lecomte (Radio France I France)
Modération : Yvan Boudillet (Utopia Music I France)

15h30 —  16h30


Talk • H7
RA Exchange with Nastia
[en anglais]


Gratuit sur inscription

Le podcast hebdomadaire RA Exchange est une série de conversations avec des artistes, des labels et des acteurs·ices culturel·les façonnant le paysage musical électronique. Cette année, c’est la DJ  et productrice Nastia qui répondra aux questions de la journaliste Christine Kakaire sur les enjeux liés aux scènes culturelles ukrainiennes.

Avec :  
Nastia (DJ et productrice, Ukraine)
Modératrice: Christine Kakaire (Journaliste, Allemagne)

16h45 —  18h00


Talk • H7
Une autre perspective sur la scène culturelle ukrainienne


Gratuit sur inscription

Imaginé avec l’artiste Nastia, figure emblématique de la scène électronique ukrainienne, cet échange porte sur la manière dont les scènes artistiques alternatives, et notamment la club culture en Ukraine, se sont mobilisées depuis le 24 février 2022. Plus d’un an après le début de l’invasion massive du pays par la Russie, de multiples réseaux de solidarité restent actifs à travers l’Ukraine. Les jeunes continuent de danser, les clubs d’opérer, les webradios de diffuser la musique ukrainienne, les artistes de créer. Cette situation démontre la force d’un peuple, son courage et sa positivité malgré l’adversité. En montrant comment de nombreux acteurs et actrices de la société ukrainienne participent à l’effort de guerre actuel, cette discussion visera à comprendre comment se forge l’imaginaire collectif ukrainien, motivé par le refus de toute forme de fatalisme.

Avec : Nastia (DJ et productrice I Ukraine)
Vadym Chynonyi (Laboratorium I Ukraine)
Modération : Vlad Fisun (Journaliste I Ukraine)

17h00 —  19h00


Talk • Hôtel71
Développement de carrière à l’international, management et empowerment

 Gratuit sur inscription

 Avec : Béatrice Bonnefoi (manageuse et éditrice I France)
Jennifer Cardini (DJ et productrice I France)
Peggy Szkudlarek (agente et productrice I France)
Modération : Georgia Taglietti (ICNAC I Espagne)

17h30 —  21h30


Radio Lab • HEAT
Carte blanche à 20ft Radio

Gratuit 

La webradio ukrainienne 20ft Radio programme Radio Lab pour 4 heures de discussions marquées par un échange entre Kyiv et Lyon. 

Interview avec Kataryna Gryvul
[17h30 — 18h30] 

Avec :
Kataryna Gryvul (Artiste et productrice I Ukraine)
Modération : Vitalli Nemchenko (20ft Radio I Ukraine)

Conférence-écoute 2 : Stakhan
[18h30 — 19h30] 

Stakhan (DJ I France)
Modération : Vitalli Nemchenko (20ft Radio I Ukraine)

Conférence-écoute avec Kataryna Gryvul
[19h30 — 20h30] 

Avec :
Kataryna Gryvul (Artiste et productrice I Ukraine)
Modération : Vitalli Nemchenko (20ft Radio I Ukraine)

Sélection musicale de la scène ukrainienne
[20h30 — 21h30] 

18h00 —  22h00


HEAT
DJ-sets

Gratuit 

Camille Doe
[18:00 — 19:00] 

Avec : Camille Doe

CiaoCesco
[19:00 — 20:30]

Avec : CiaoCesco

Flora Tristan
[20:30 — 22:00]

Avec : Flora Tristan

18h30 —  19h30


Carte blanche à Standard Deviation • H7
Vertu ostentatoire et bonnes intentions : comment soutenir avec sens une scène impactée par la guerre ?

Programmé par le label ukrainien Standard Deviation, cet échange se concentrera sur les moyens de fournir un soutien significatif à une scène culturelle affectée par la guerre. Deux représentantes de la scène culturelle ukrainienne, Tanya Voytko et Nastya Zamorska, entreront en discussion sur le sujet, rejointes par l’artiste basé à Odessa, undo despot, depuis un appel vidéo. Basée sur l’expérience personnelle des intervenantes, cette discussion portera notamment sur la scène musicale ukrainienne.

Plus d’un an après le début de l’invasion massive de l’Ukraine par la Russie, il reste difficile de trouver des moyens de soutenir celles et ceux qui sont resté·es en Ukraine par nécessité ou par choix. Cependant, il est évident que c’est là que l’aide est la plus nécessaire. L’échange portera sur la différence entre des formes de vertues ostentatoires, de tokenisme et d’eurocentrisme par rapport au soutien, à l’échange et à l’engagement actif, tout en explorant les moyens pour aider et soutenir les voix de celles et ceux qui créent de la culture sous les missiles et les bombes.

Avec :
undo despot
Tanya Voytko
Modérateurs :
Paul Georg
Nastya Zamorska

Standard Deviation (Label I Ukraine) :
Standard Deviation est un label ukrainien transdisciplinaire pour la musique, l’art et l’édition, créé en 2020. Le label a pour but de favoriser les échanges créatifs et collaboratifs entre une scène ukrainienne en devenir et la communauté mondiale.

 

10h30 —12h30


Workshop • Hôtel71
Construire son soundsystem écoresponsable

Comment faire danser le plus de monde possible avec le moins d’énergie utilisée ? C’est la question que se sont posé·e les ingénieur·es de Pikip Solar Speakers, afin de construire un soundsystem solaire et mobile avec une forte pression acoustique. Ou comment réinventer l’enceinte, en mêlant bon sens électro-acoustique, autonomie énergétique et design d’objet. Dans ce workshop, les participant·es pourront apprendre les techniques pour construire un soundsystem éco-responsable, de la conception en passant par les transports et les systèmes d’alimentation.

Avec : Jean-Paul Deniaud (Pioche! France)
Julien Feuillet (PIKIP SOLAR SPEAKERS, France)
Gratuit sur inscription

10h30 —12h30


Workshop • H7
Construire sa webradio avec Refuge Worldwide

Les co-fondateurs de Refuge Worldwide, une station de radio et plateforme éducative basée à Berlin, discuteront du processus de création d’une webradio, de ce que signifie faire de la radio en 2023, des opérations quotidiennes et des défis que cela implique. Ce workshop interactif met l’accent sur la création d’une communauté autour de son projet radio.

Avec : Richard Akingbehin (Refuge Worldwide I Allemagne)
George Patrick (Refuge Worldwide I Allemagne)

10h30 —12h30


Workshop • Hôtel71
Apprendre à faire du field recording

Fan d’ambient ou de samplage ? Sampler le réel, capter les bruits ambiants, utiliser un enre- gistreur, connaître le matériel et comprendre les mécaniques du son, ce workshop permet de s’approprier les techniques et la culture sonore du field recording (enregistrement de terrain).

Avec : Khalil Epi (Shouka I France)

Shouka (Label I Tunisie / France) :
Le label Shouka revendique une « musique du Tiers-Monde et la réappropriation culturelle ». Une vision radicale des musiques nord-africaines avec un goût certain pour l’hybridation, le live audiovisuel, les ambiances sombres et mystiques.

13h00 —  15h00


Radio Lab • HEAT
Carte blanche à Radio Béguin

Gratuit 

Talk: Musiques électroniques et appropriation culturelle : comment créer sans exploiter ?

Associé au non-respect des cultures dites « minoritaires », synonyme d’humiliation, d’exploitation ou encore de provocation, l’appropriation culturelle est un concept controversé et polémique. Les musiques électroniques sont par essence hybrides et regorgent d’influences provenant des cultures du monde entier. De plus en plus de voix s’élèvent pour combattre l’ap- propriation culturelle quand les cultures et traditions sont transformées en marchandises afin de générer des profits tout en excluant leurs créateur·ices des bénéfices. Comment éviter les écueils de l’appropriation culturelle et valoriser les différents héritages musicaux ? Quelle est la différence entre appropriation et appréciation culturelle ? Comment élaborer des moyens de représenter les cultures de manière respectueuse et juste dans l’industrie musicale ?

Avec : Pedro Bertho (DJ I Brésil / France)
Amine Metani (Shouka I France / Tunisie)
Laissonsluciefaire (artiste I France)
Modération : Camille Viguié (Radio Béguin I France)

15h00 —  16h15


Talk • H7
Impact(s) et futur du journalisme musical indépendant

Gratuit sur inscription

Avant l’ère numérique, les magazines spécialisés et les disquaires font autorité en matière de recommandation musicale. Depuis les années 2010 et la place croissante prise par les algorithmes des géants du streaming et du numérique, la presse musicale et plus globalement la prescription humaine semble en déclin. À titre d’exemple, le jeune rappeur Lil Nas X conserve le titre de numéro 1 des ventes pendant 17 semaines aux Etats-Unis grâce à la puissance de l’algorithme d’une célèbre application chinoise. Les services de streaming utilisent des algorithmes de plus en plus sophistiqués pour recommander des morceaux ou des émissions de podcasts, en fonction d’une multitude de critères : des préférences d’écoute à l’âge, au genre, en passant par une situation géographique, etc. En parallèle de ces industries économiques, d’autres organisations utilisent des algorithmes dans une perspective d’intérêt général comme c’est le cas chez Radio France qui a récemment mis en place un algorithme

de service public, censé respecter l’éditorialisation humaine de leurs équipes et les choix des utilisateurs et utilisatrices. Comment ces algorithmes influencent-ils réellement nos choix d’écoute ? Comment réconcilier choix éditoriaux humains et algorithmes de recommandation ? Outils géniaux ou fin de la prescription humaine, les intervenant·es débat- tront de la place des algorithmes dans nos écoutes.

Avec :  Rachel Grace Almedia (Crack Magazine I Royaume-Uni)
Joel Penney (Sociologue des médias I États-Unis)
Kwame Safo (Mixmag Blackout I Royaume-Uni)
Tanya Voytko (Journaliste I Ukraine)
Modération : Shawn Reynaldo (First Floor I Espagne / États- Unis)

16h45 —  18h00


Talk • H7
Récits post-coloniaux : les nouvelles voix de l’indépendance culturelle

Gratuit sur inscription

L’héritage colonial du continent européen nous oblige à examiner la domination culturelle qui a été exercée sur le reste du monde. Peu d’acteur·ices culturel·les cherchent aujourd’hui à déconstruire les représentations coloniales qui persistent dans les médias et les industries culturelles, bien qu’elles continuent de façonner nos perspectives et nos modes de vie. La guerre menée par la Russie contre l’Ukraine a relancé les discussions sur la décolonisation de la culture en Europe de l’Est. A l’Ouest, le Portugal connaît une résurgence des débats sur le sujet. À Lisbonne, Canal180 a animé un atelier sur ce thème en octobre 2022 dans le cadre du réseau européen Reset! en réunissant plusieurs acteur·ices de la scène indépendante portugaise pour discuter et imaginer des solutions afin de repenser la manière dont le secteur culturel s’empare de ce sujet. Ces échanges nous invitent à repenser notre rapport au reste du monde, pour construire des relations culturelles plus vertueuses et respectueuses.

Avec : Mariana Berezovska (Borshch Magazine I Ukraine)
Jesualdo Lopes (The Blacker The Berry Project I Portugal)
Joana Seguro (Canal180 I Portugal)
Modération : Christine Kakaire (Journaliste I Allemagne)

17h30 —  21h30


Radio Lab • HEAT
Carte blanche à Refuge Worldwide

Gratuit 

Conférence-écoute 1 : Tzusing
[17h30 — 18h20] 

Avec : Tzusing (DJ – producteur I Chine)

Talk : La musique électronique comme langage de résistance
[18h30 — 19h30] 

Le co-fondateur de Refuge Worldwide, Richard Akingbehin, échangera avec les journalistes Mariana Berezovska et Rachel Almeida sur les liens entre musique électronique, résistance et activisme. Ils partageront leurs tracks préférées liées à la contestation et mettront en lumière les enjeux que l’engagement dans les musiques électroniques soulèvent comme : les DJ doivent-ils nécessairement exprimer un engagement politique ? Avec les évolutions récentes qu’il rencontre, le dancefloor est-il toujours un lieu propice à l’activisme ? Les nouveaux espaces qui émergent, comme les community radios, deviennent-ils les nouveaux lieux d’expression des formes de résistance émanant des musiques électroniques ?

Avec : Rachel Grace Almeida (Crack Magazine I Royaume-Uni)
Mariana Berezovska (Borsch Magazine
I Ukraine)

Conférence-écoute 2 : “Unsung Heroes” avec Funk Butcher
[19h40 — 20h30] 

Vous êtes-vous déjà interrogé·e sur les héro·ïnes méconnu·es de la scène musicale électronique ? Celles et ceux qui n’ont pas atteint le même niveau de notoriété que certains de leurs pair·es, mais dont les contributions ont été tout aussi importantes pour le développement du genre ? Cet échange proposé par Funk Butcher et Richard Akingbehin mettra en lumière quelques titres de ces artistes et permettra de se pencher sur les raisons pour lesquelles ils méritent davantage d’attention.

Avec : Kwame Safo (Mixmag Blackout I Royaume-Uni)
Modération : Richard Akingbehin (Refuge Worldwide I Allemagne)
George Patrick (Refuge Worldwide I Allemagne)

Talk : Webradios, témoins de nos scènes
[20h40 — 21h30] 

Elles éclosent aux 4 coins de l’Europe, façonnent les scènes locales autant qu’elles en cristallisent le dynamisme : les webradios se sont imposées en quelques années comme des médias essentiels pour le paysage musical de différentes villes. Avec l’idée de communauté au cœur de leurs pratiques, ces plateformes offrent aux acteur•ices et artistes d’une même scène l’occasion de forger des identités artistiques singulières, dans un esprit de solidarité.
Cet échange vise à partager les bonnes pratiques de webradios comme Refuge Worldwide ou Radio béguin, à mieux comprendre leur fonctionnement et envisager des ponts entre ces médias éparpillés partout sur le continent bien que partie prenante d’une même communauté médiatique indépendante.

Avec : Richard Akingbehin (Refuge Wordlwide I Allemagne)
George Patrick (Refuge Wordlwide I Allemagne)
Camille Viguié (Radio Béguin I France)
Modération : Ieva Gudaityté (Université d’Oslo, Lituanie)

18h00 —  22h00


HEAT
DJ-sets

Gratuit 

Maïa Neel
[18:00 — 19:20]


Avec : 
Maïa Neel

LeTo
[19:20— 20:40]

Avec : LeTo

 

Jana Woodstock
[20:40 — 22:00]

 

18h30 —  19h30


H7
Patrimoines sonores régionaux et musiques électroniques

Gratuit sur inscription

Du Maroc à l’Isère, le patrimoine sonore traditionnel, souvent populaire, est abondant. Face à la pratique orale des chants anciens, dont les auteur·ices et interprètes sont souvent anonymes, la valorisation de ces patrimoines permet de faire revivre des langues régionales souvent oubliées ou effacées par le colonialisme, la centralisation ou l’uniformisation culturelle. Ainsi, la chanteuse Widad Mjama, s’intéresse notamment à l’Aïta, (mot marocain qui signifie cri, apel ou complainte) chant traditionnel et poétique d’interprétation majoritairement féminine, provenant des Chikhates. Deena Abdelwahed, DJ et productrice de musiques électroniques tunisienne, explore la diversité de la musique arabe, influencée autant par la musique clubbing que par la scène expérimentale actuelle. Parallèlement, en région Rhône-Alpes, le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes (CMTRA) œuvre pour la reconnaissance et la transmission des musiques de l’immigration et des cultures de l’oralité. En se réappropriant ces pratiques traditionnelles, les artistes font barrage à l’appropriation culturelle, revendiquent les racines et les identités plurielles des patrimoines sonores des territoires à travers le temps.

Avec : Deena Abdelwahed (DJ et activiste I Tunisie)
Widad Mjama (Shouka I Maroc)
Priscilla Telmon (Cinéaste, artiste I France)
Loup Uberto (artiste I France)
Modération : Lama Kabbanji (IRD I France)

Speakers

Partenaires

Ne manquez aucune information ! Inscrivez-vous à notre newsletter !