Conversation avec Srećko Horvat

On the second day of the forum, dedicated to inspiring alternative narratives, European Lab will enter into conversation with Croatian philosopher Srećko Horvat. Srećko Horvat est un philosophe de terrain et de combats, proche de Slavoj Zizek, Julian Assange et Yanis Varoufakis avec qui il a fondé le mouvement transnational Diem25.

Membre des 64 Faces de We are Europe en 2019, il interroge les interstices possibles de l’activisme et refuse la fatalité des dystopies. « Que les romans de Margaret Atwood (dont La Servante écarlate) redeviennent des fictions ! » exhorte Srećko Horvat dans son dernier livre, La poésie du futur (éditions Zulma pour la traduction française). La crise inédite inaugurée par le XXIe siècle — migratoire, écologique, politique, financière — a largement effrité le socle de nos libertés individuelles et des idéaux démocratiques. Il convient d’agir, mais quelles sont les options face à une société de contrôle qui étouffe toute forme de solidarité au profit de l’ordre et des intérêts financiers ? Que faire, lorsque les mobilisations traditionnelles, y compris les manifestations de masse, restent sans effet ?

Srećko Horvat propose de s’inspirer de l’exemple de l’île de Vis, en Croatie, où il vit et expérimente un nouveau micro-modèle de société. Cette île fut un bastion des Partisans pendant la Seconde Guerre mondiale ; ainsi, même aux heures les plus sombres de l’Histoire, une poignée de résistants a pu faire basculer le destin d’un pays. À partir de cette expérience, Srećko Horvat offre un manuel de résistance et d’action populaire. Et si un autre monde était possible ? La poésie du futur tente d’ouvrir une voie.

SRECKO HORVAT

CHLOÉ RIDEL